Retrouvez ici tout nos souvenirs fixés sur différents supports

N'hésitez pas à nous communiquer tout document qui pourrait vous paraitre intéressant ...

Les muletiers de l'Adour
Les muletiers de l'Adour

http://www.sudouest.fr/2012/08/16/le-vent-de-revolte-des-metayers-795640-4720.php

 

 

L'association D'aci qu'em relate cet épisode de l'histoire locale dans un spectacle présenté demain et samedi

Saubrigues : le vent de révolte des métayers
La révolte des métayers landais, en 1920, vue à travers le regard d'une Marensine.© PHOTO 
PHOTO D'ACI QUEM

Comme ils l'ont fait il y a près de cent ans, les métayers révoltés sèmeront une nouvelle fois le vent de la colère à Saubrigues demain et samedi, dans le cadre d'un spectacle, cette fois.

Retour en arrière. Nous sommes en 1919. Revenus du front, les métayers landais aspirent à une vie meilleure. Durant la guerre, au contact de cultivateurs d'autres régions mais aussi au contact de citadins, les agriculteurs landais ont pris conscience de leur retard. Surtout, ils ne veulent plus subir la servitude que leur impose le métayage, cette forme d'exploitation de la terre où les propriétaires terriens s'approprient jusqu'aux deux tiers de la récolte des paysans.

Cette prise de conscience des métayers se matérialise rapidement sous la forme de syndicats. Le premier naît dès le mois de juillet 1919, à Saubrigues. En effet, après le conflit, qui a favorisé le rapprochement entre le monde ouvrier et le monde rural, mouvements paysan et ouvrier s'entremêlent : les paysans bénéficient de l'organisation des ouvriers. Leur objectif : obtenir de meilleures conditions de vie. Rapidement, les syndicats se multiplient dans les régions de Seignanx, Tyrosse et dans tout le Bas-Adour. « S'unir pour être efficace » pourrait devenir leur devise.

Grève générale

Les manifestations, l'agitation, les réunions nombreuses inquiètent vite les propriétaires. Ces derniers n'ayant pas répondu aux syndicats, en février 1920, la Fédération des syndicats des métayers du Bas-Adour se réunit à Saubrigues où l'on proclame la grève générale pour pousser les propriétaires à négocier. L'agitation paysanne prend de l'ampleur. Pour la première fois, des exploitants qui n'ont pas le statut de salariés font effectivement la grève contre leurs propriétaires.

C'est cette période de l'histoire landaise que l'association D'aci qu'em retrace dans le spectacle « 1920 : les métayers révoltés ». Présenté au Coin gascon, à Saubrigues, demain et samedi, ce spectacle racontera l'histoire de ces paysans révoltés, vue à travers le regard d'une jeune fille marensine, un personnage de fiction, qui sert de fil rouge au récit.

D'une durée de près d'une heure trois quarts, le spectacle est composé de différents tableaux où sont présents, sur scène, une vingtaine d'acteurs et près de 80 figurants, musiciens et chanteurs prêts à une reconstitution quasi fidèle de l'Histoire.

En effet, créé sous la plume de Vincent Secheer, le spectacle est nourri d'éléments historiques issus des anciens de la région, ainsi que d'informations recueillies dans les archives.